Dany Gelinas

  • Liens sponsorisés



15-04-2008 à 20:06:57
ok mais ca va quand même influencé la saison du hcagélinas est parti et on ni peut rien c'est du passé
15-04-2008 à 20:34:27
J'aime bien l'expression "légère turbulence"!!!
16-04-2008 à 08:22:36
Article de 24 Heures de ce jour :

Gélinas officiellement coach du LHC
HOCKEY LNB | 23h51 Le HC Ajoie a finalement accepté de libérer son entraîneur hier en début de soirée. Le Québécois signera aujourd'hui un contrat d'un an avec le club de Malley.

Dany Gélinas est conscient du défi qui l'attend à Malley.

L'attente a été un peu plus longue que prévu. Mais depuis hier soir, on connaît officiellement le nom de celui qui succédera à Paulin Bordeleau. Et comme prévu, ce sera Dany Gélinas (42 ans) qui aura la lourde tâche de mener à bien les ambitieux projets lausannois.

Libéré de sa dernière année de contrat par le HC Ajoie, le Québécois pourra donc parapher aujourd'hui son engagement pour une saison, avec option pour une seconde, avec le LHC. «Je suis bien sûr extrêmement heureux et fier de venir relever un gros défi à Malley, avoue-t-il. Mais je ne quitte pas pour autant Ajoie avec le sourire. Les gens peuvent penser ce qu'ils veulent, mais en ce qui me concerne je sais tout ce que ce club m'a apporté et les belles satisfactions que j'y ai vécues ces trois dernières années.»

Menaces anonymes
Trois semaines durant, Gélinas s'est pourtant battu pour convaincre ses désormais ex-dirigeants de le laisser poursuivre sa carrière à Lausanne. «Ce fut une période très pénible, continue le Canadien. Ma famille et moi-même avons reçu plusieurs menaces anonymes. Mais tout cela est derrière nous.»

Après avoir commencé sa carrière d'entraîneur en Suisse au sein du mouvement juniors de GE-Servette, Dany Gélinas a ensuite oeuvré, avec succès, à Ajoie durant trois saisons. Au cours desquelles il a, à chaque fois, largement atteint les objectifs fixés par ses dirigeants. En menant notamment la vie dure, en play-off, à son voisin biennois lors de ces deux derniers exercices. Rappelons que les Jurassiens ont de loin été ceux qui, ce printemps, ont donné le plus de fil à retordre au futur promu en LNA puisque Bienne ne s'était imposé qu'au septième et dernier match lors d'une demi-finale acharnée.

Avant de profiter de brèves vacances, Gélinas discutera encore avec Jim Koleff des ultimes retouches à apporter au groupe qu'il aura pour mission de conduire au titre de champion de LNB. Voire un peu plus si possible.

http://www.24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/sports/sports_detail/(contenu)/216970
16-04-2008 à 14:06:24
Je trouve complètement bête les lettres anonymes qui lui ont été envoyés
17-04-2008 à 20:24:33
A voir un interview de Gelinas sur

http://www.tvrl.ch/web/programme.asp

il faut aller cliquer sous inforégion du 17 avril sous "voir la vidéo".

A noter qu'on le sent légèrement mal à l'aise pour expliquer son départ d'Ajoie. J'aime bien aussi lorsqu'il dit qu'il a eu contact avec certains joueurs du LHC et que certains lui ont envoyé un mail de félicitations et qu'ils ont envie de recommencer l'entraînement...........c'est probablement pas Trunz
18-04-2008 à 08:04:34
www.24heures.ch

Gélinas: «Je ne voulais pas rater cette chance d'entraîner LHC»
HOCKEY LNB | 00h36 Le nouveau coach lausannois a fait, hier, sa première apparition à Malley. L'occasion de rencontrer un meneur d'homme ambitieux et avec les idées claires sur la façon d'atteindre les objectifs fixés.

CHRISTIAN BRUN | AMBITIEUX: Dany Gelinas est impatient de commencer son nouveau job à Malley. Selon le Québécois, Lausanne HC est le seul club de LNB ayant réellement le potentiel de prétendre à la LNA. LAUSANNE, LE 17 AVRIL 2008
Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer l'article Envoyer par email Réagir sur l'article Recommander ANDRÉ BOSCHETTI | 18 Avril 2008 | 00h36

Il est heureux Dany Gélinas. Heureux que les choses aient été définitivement réglées avec Ajoie. Et, surtout, heureux et impatient de pouvoir commencer son nouveau job. «Sans épiloguer sur ce qui s'est passé, je tiens à préciser que j'avais dans mon contrat une clause libératoire pour la LNA mais aussi la possibilité de quitter Ajoie en cas de proposition intéressante de LNB. Celle en provenance du Lausanne en était une. Maintenant que Bienne est monté, il est pour moi évident que LHC est le seul club de LNB qui a réellement le potentiel pour espérer rejoindre un jour la LNA. Je ne voulais donc pas rater cette chance.»

Lors de ces trois dernières semaines, Dany Gélinas (42 ans) a aussi eu le temps de bien réfléchir avant d'accepter un défi certes grisant mais à hauts risques. En moins de cinq ans, le Québécois sera en effet le... neuvième coach à tenter sa chance à Malley. «Ce manque de continuité et de patience a été le seul point qui m'a fait un peu hésiter. Mais je suis un entraîneur ambitieux, un gagnant qui a choisi de venir à Lausanne avec l'envie d'inscrire une belle page supplémentaire dans l'histoire de ce club.»

Rencontrer les fans
En Ajoie, Gélinas a toujours atteint les objectifs qui lui avaient été demandés. Le défi s'annonce autrement plus compliqué à Malley. «Je le sais, confirme le Québécois. Ici, la pression est énorme. Celle du public sur les joueurs notamment. Lorsque je venais ici avec mon équipe, j'ai remarqué que l'impatience des fans lausannois avait tendance à rendre les joueurs du LHC de plus en plus nerveux au fil du match. Voilà un point que j'aimerais si possible améliorer en rencontrant personnellement les différents groupes de supporters avant le début de la saison.»

Des changements, Dany Gélinas en prévoit d'autres pour faire du LHC une équipe capable de remporter le titre de LNB en mars prochain. «Pour cela, il est primordial que nous montrions plus d'humilité et de respect pour nos adversaires. En résumé, que notre attitude ne soit plus une source de motivation supplémentaire pour eux.»

Orlandi reste!
En revanche, pour ce qui concerne le groupe qu'il dirigera dès le 5 mai, date de la reprise des entraînements, Gélinas ne prévoit guère plus d'une ou deux arrivées supplémentaires. Quant aux rumeurs faisant état du mécontentement de certains éléments, il y met un terme avec le sourire. «Miéville, raconte-t-il, est bien sûr aujourd'hui un peu frustré de voir ses coéquipiers biennois rejoindre la LNA mais j'ai, indirectement, reçu la confirmation qu'il était toujours content de venir ici. Sinon, Sigrist, avec lequel on prétend que je suis fâché, m'a envoyé un message de bienvenue. Et, pour terminer, j'ai passé 45 minutes lors du dernier Bâle-Bienne en compagnie de Tremblay. Un joueur avec lequel je ne m'entendrais pas bien...» Reste le cas Philipp Orlandi que le Québécois règle en une phrase. «Ou il jouera avec LHC la saison prochaine ou il pourra prendre une année sabbatique!»

Pour le reste, Gélinas conservera le même staff technique avec, notamment, Mathieu Degrange comme préparateur physique. «La seule révolution, tonne-t-il, je veux la voir sur la glace!»

Sa visite des lieux terminée, le Canadien a repris le chemin de Porrentruy pour y retrouver sa femme et ses deux garçons. Qui, soit dit en passant, continueront, eux, de vivre dans le Jura. «Cette situation ne sera pas facile, mais nous avons décidé ensemble que LHC valait la peine de faire de tels sacrifices...»


hum....hum...
  • Liens sponsorisés